CRISCO

Olivier IGLESIAS

Docteur en Sciences du Langage


ATER d’espagnol à l’IEP de Rennes

Domaines de recherche
- Variation morphosyntaxique des pronoms clitiques (synchronique et diachronique)
- Variation dans l’expression de la négation en français
- Langues étudiées : langues romanes (principalement français et espagnol)
- Grammaticalisation
- Méthode idiolectale

Thèse

Le placement des clitiques dans les complexes verbaux en espagnol : une nouvelle approche de la question
Sous la direction de Mario Barra Jover (Université Paris 8) Soutenue le 8 décembre 2012

Résumé de la thèse

On s’intéresse depuis de nombreuses années au placement du pronom clitique dans les complexes verbaux en espagnol, certaines études croyant trouver une différence (sémantique, pragmatique, etc.) aux deux variantes et d’autres considérant simplement que « c’est l’oreille qui décide ». Dans ce travail, l’idée n’est pas d’apporter une énième théorie expliquant le placement des clitiques mais de proposer une nouvelle approche du sujet en analysant des idiolectes et surtout leur grammaire individuelle. D’un point de vue diachronique, cette analyse d’idiolectes allant du XIIIème siècle jusqu’au XXème en espagnol et en français (à partir du XVIème siècle) permettra de mieux comprendre les mécanismes du changement linguistique (avec l’idée qu’une variante progresse en occupant de plus en plus de contextes précis) et de constater que chaque idiolecte peut se créer un système de placement du pronom cohérent. D’un point de vue synchronique, on analysera minutieusement quatre grammaires individuelles écrites (de quatre écrivains espagnols du XXème siècle) et deux orales et on repérera certaines régularités qui ne peuvent être révélées avec une analyse d’un vaste corpus mélangeant des centaines d’idiolectes qui ne témoigne que d’une situation de variation chaotique. Les résultats de cette analyse d’idiolectes, qui révèle clairement qu’on peut repérer un certain ordre dans ce « désordre », montrent tout l’intérêt de cette méthode dans l’analyse de phénomènes de variation puisqu’elle s’appuie sur l’observation de grammaires réelles, authentiques et potentiellement cohérentes.

Mots clés : clitique, périphrase verbale, syntaxe, diachronie, synchronie, variation, variation syntaxique, grammaire, idiolecte.

Abstract

The position of the clitic pronoun in the verbal periphrases in Spanish : a new approach

Linguists have been traditionally interested by the position of the clitic pronoun in the verbal periphrases in Spanish. Some studies perceive a (semantic, pragmatic…) difference between both variants, while some others consider that it is “the ear that decides”. This work does not aim to propose the umpteenth theory explaining the placement of the clitics, but to propose a new approach by analysing idiolects and especially their individual grammar. From a diachronic point of view, the analysis of Spanish and French idiolects from the 13th to the 20th century will allow for a better understanding of linguistic change, on the grounds that variants progress by spreading gradually towards more precise contexts. This work will also show that each idiolect may present a coherent system of the placement of the clitic. From a synchronic point of view, a fine-grained analysis of four individual written grammar and two individual spoken grammars will be offered. This will show some regular patterns that cannot be described by a big corpus analysis, which only presents a situation of chaotic variation. The results of this analysis of idiolects, which clearly reveals that some order may be found within this “chaos”, show how interesting this method is for the analysis of variation phenomena, since it is supported by the observation of real, authentic and potentially coherent grammars.

Key words : clitic, verbal periphrases, syntax, diachronic, synchronic, variation, syntactic variation, grammar, idiolect.

Thèse disponible en ligne sur :
http://1.static2.e-corpus.org/downl...

Activités dans l’enseignement supérieur
- Depuis le 1er sept. 2014 : ATER d’espagnol à l’Institut d’Etudes Politiques de Rennes
- Janvier 2014 – Juin 2014 : Chargé de cours à l’Université de Rouen – Cours de Linguistique du français parlé – L2 Sciences du Langage
- Janvier 2007 – Juin 2007 et Janvier 2008 – Juin 2008 : Chargé de cours à l’Université Paris 8 – Saint Denis – Cours d’introduction à la linguistique – L1 LLCE Espagnol
- Septembre 2007 – Décembre 2007 : Chargé de cours à l’Université Paris 8 – Saint Denis Cours de Linguistique Diachronique – L3 LLCE Espagnol

Communications
- 19-23 juillet 2014 : « Une approche idiolectale de la chute de ne en français contemporain » Olivier Iglesias et Pierre Larrivée (Université de Caen Basse Normandie) : Congrès Mondial de Linguistique Française de Berlin (Allemagne).
- 23-25 juin 2014 : « "Se le quedó mirando : la atracción de clíticos en un corpus de idiolectos (s. XVIII – XXI)". “III Coloquio Internacional sobre Corpus Diacrónicos en Lenguas Iberorrománicas” (CODILI3) à Zürich (Suisse).
- 10-14 sept 2012 : « La interposición en los complejos verbales y la subida del clítico ». IX Congreso Internacional de Historia de la Lengua Española (CIHLE 9), Cadix (Espagne).
- 21-22 mai 2012 : « Je le lui ai dit, je lui ai dit ou je lui l’ai dit. Réflexions autour de la variation dans l’ordre des pronoms clitiques de troisième personne. » à l’atelier DIA du français actuel : La Dia-variation en français actuel. Des corpus aux ouvrages de référence, Université de Gand (Belgique).

Publications
- juillet 2014 : « Une approche idiolectale de la chute de ne en français contemporain » Olivier Iglesias et Pierre Larrivée (Université de Caen Basse Normandie) : Actes du Congrès Mondial de Linguistique Française de Berlin (Allemagne).
http://www.shs-conferences.org/arti...
- (sous presse) : « La interposición en los complejos verbales y la subida del clítico ». Actes du “IX Congreso Internacional de Historia de la Lengua Española”


Enveloppe