CRISCO

Page personnelle

Sophie ANQUETIL

Docteur en linguistique


THÈSE

• Titre : « Peut-on classer les actes de langage indirects ? Étude d’un paradoxe sémantique. », Soutenue le 20 novembre 2009 à l’Université de Caen Basse-Normandie, Mention très honorable avec les félicitations du jury. Jury : J-C. Anscombre (rapporteur), J. François (président), O. Galatanu (examinatrice), C. Kerbrat-Orecchioni (rapporteur), G. Valency-Slakta (directrice).

Résumé

DOMAINES ET THÈMES DE RECHERCHE

Analyse du discours et pragmatique
• Analyse des interactions verbales en contexte
• Actes de langage indirects
• Argumentation et stéréotypes linguistiques
• Expressivité, opinions et violence verbale

Pragmatique appliquée au FLE/FOU
• Grammaire “argumentative”
• Compréhension interculturelle et acquisition des compétences pragmatiques

PUBLICATIONS

Monographie
• (sous presse), Représentation et traitement des actes de langage indirects, Collection Linguistique (Dir : Neveu F.), Paris, Classiques Garnier, 399 p.

Articles
• (à paraître), avec Galatanu O., Bellachhab A., Cozma A-M., Heranic T., Redmond L., Koffi D., Marie V., Maury H., « Les actes rassurants/menaçants dans les espaces francophones », Actes du colloque international Sens et signification dans les espaces francophones, CoDiRe, IRFFLE, Université de Nantes, 19-21 avril 2012.
• (à paraître), « L’expressivité d’une langue à l’autre. Quelques remarques sur le rôle des structures figées dans l’acquisition de la prosodie », Colloque international Émotion, Cognition et Communication, 23 26 juin 2011, Université de Chypre, Nicosie.
• (à paraître), « Ce que la grammaire argumentative peut apporter à la perspective actionnelle », Actes du 19ème Congrès Ranacles, La grammaire dans les centres de langues. Une question dans tous ses états, 24 et 26 novembre 2011, Rennes 1.
• (sous presse), avec Galatanu O., Bellachhab A., « La violence verbale au service des idéologies politiques », Actes du colloque international Dimensions du dialogisme 3 : Du malentendu à la violence verbale, Société Néophilologique, Université d’Helsinki, Finlande, 15-17 août 2012.
• (2013), « Quand questionner, c’est réfuter », In : François J., Larrivée P., Legallois D. & Neveu F. (Dir.), La linguistique de la contradiction, Bruxelles, Peter Lang : 217-233.
• (2012), « Comment les genres de discours construisent des phénomènes de co-illocutions. Le cas de l’éditorial », In : Despierres C. & Krazem M. (Dir.) Quand les genres de discours interrogent la grammaire et réciproquement, Éditions Lambert Lucas.
• (2012), « Speech act theory », In : Byram M. (Dir.), Routledge encyclopedia of language teaching and learning, 2ème édition : 652-654.
• (2012), « Quand l’indirection se fait offensive », In : Galatanu O., Bellachhab A. & Cozma A-M. (Dir), La force des mots : valeurs et violence dans les interactions verbales, Signes, discours et sociétés n°8.
• (2012), « Comment se construit une grammaire FLE argumentative ? », Travaux de didactique du FLE n°64 : 13-32.
• (2012), « Les procédures de construction d’une évaluation diagnostique face aux enjeux du FOU (Français sur Objectifs Universitaires) », In S. Borg & P. Chardenet (Éd.), Synergiesn°9, Recherche, Formation et services linguistiques au cœur de la gouvernance des universités, Actes du IIème Forum Mondial Heracles, 25-26 mai 2011, Centre de linguistique appliquée de l’Université de Franche-Comté, Besançon : 33-45.
• (2011), « Interculturalité et Indirection », Paris, L’information grammaticale n°131 : 3-10.
• (2010), « Peut-on classer les actes de langage indirects ? Étude d’un paradoxe sémantique », Paris : L’information grammaticale n°127 : 52-54 (présentation de la thèse).
• (2009), « Données contextuelles et degré de conventionnalité dans les actes de langage indirects », In : Sandré M. (Ed.), Analyses du discours et contextes : quelles relations ?, Éditions Lambert Lucas : 41-52.
• (2008), « Pouvoir, un marqueur d’anticipation perlocutoire aux potentialités illocutoires variables », SCOLIA n° 23, Université Marc Bloch, Strasbourg II : 7-28.
• (2008), « Esquisse d’une formalisation des actes de langage indirects », Autour des langues et du langage, Chapitre « Outils informatiques pour la linguistique et la didactique des langues », Presses universitaires de Grenoble : 399-406.
• (2007), « À propos du degré d’indirection des actes illocutoires », Cahiers de la MRSH, Travaux de doctorants de l’École Doctorale « Littératures, cultures et sciences sociales », Tome II, Presses universitaires de Caen : 61-81.
• (2007), « Actes de langage et inférences stéréotypiques », In : Boyer H., Stéréotypage, stéréotypes : fonctionnements ordinaires et mises en scène, Perspectives interdisciplinaires, Tome IV « Langue(s), discours », Éditions L’Harmattan : 27 37.

COMMUNICATIONS

• 15 août 2012 (avec A. Bellachhab & O. Galatanu), « La violence verbale au service des idéologies politiques », Colloque Dialogic Language Use 3 : Miscommunication and Verbal Violence, Modern Language Society, Université de Helsinki.
• 21 avril 2012 (avec O. Galatanu & alii), Table ronde : « Les actes rassurants/menaçants dans les espaces francophones », Colloque international Sens et signification dans les espaces francophones, CoDiRe, IRFFLE, Université de Nantes.
• 15 décembre 2011, « La taxinomie de Searle face à la langue naturelle », Conférence du CRISCO, Université de Caen Basse-Normandie.
• 24-26 novembre 2011, « Ce que la grammaire argumentative peut apporter à la perspective actionnelle », 19eme Congrès RANACLES, LIDILE, Université Rennes 1 et 2.
• 18 novembre 2011, « Quand l’indirection se fait offensive », Journée d’étude organisée par O. Galatanu & A. Bellachhab, Valeurs et violences verbales dans l’interaction sociale : le concept de violence verbale, Université de Nantes.
• 25 juin 2011, « Produire des actes expressifs en classe de FLE », Colloque international Émotion, Cognition et Communication, 23-26 juin 2011, Université de Chypre, Nicosie.
• 25 mai 2011, « Les procédures d’évaluation face aux enjeux du FOU (Français sur Objectifs Universitaires) », IIe Rencontre internationale des centres universitaires de langues, Forum Mondial Heracles, 25-26 mai 2011, Centre de linguistique appliquée de l’Université de Franche-Comté, Besançon.
• 14 janvier 2011 : « Comment se construit une grammaire FLE argumentative ? », Colloque international Comment peut-on écrire une grammaire ?, 13 et 14 janvier 2011, DIPRALANG, Université Paul Valéry, Montpellier 3.
• 2 décembre 2010 : « Réfutation et autres valeurs des questions en Comment peux-tu … ? », Séminaire de recherche Interactions verbales et valeurs, IRFFLE, Université de Nantes.
• 24 mars 2010 : « Quand questionner, c’est réfuter », Colloque international A contrario, CRISCO, Université de Caen.
• 9 novembre 2009 : « Peut-on classer les actes de langage indirects ? Étude d’un paradoxe sémantique », CRISCO, Université de Caen.
• 10 mai 2007 : « Données contextuelles et degré de conventionnalité dans les actes de langage indirects », Colloque jeunes chercheurs PRAXILING 2007, Analyses du discours et contextes : quelles relations ?, Université Paul Valéry, Montpellier III.
• 8 décembre 2006 : « Actes de langage indirects et marques linguistiques décidables », Atelier de Linguistique française organisé par V. Lenepveu (CRISCO, Université de Caen), et C. Schnedecker (Université Marc Bloch de Strasbourg), Université de Caen.
• 7 juillet 2006 : « Actes de langage indirects et arrière-plan représentationnel », Colloque international des étudiants-chercheurs en didactique des langues et en linguistique, LIDILEM, Université Stendhal de Grenoble.
• 21 juin 2006 : « Actes de langage indirects et inférences stéréotypiques », Colloque international Stéréotypage, stéréotypes : fonctionnements ordinaires et mises en scène, Perspectives interdisciplinaires, DIPRALANG, Université Paul-Valéry, Montpellier III.
• 1er juin 2006 : « Pour une typologie des inférences stéréotypiques », CRISCO, Université de Caen.
• 18 mai 2006 : « Les représentations sociales dans la langue, Université Inter-Age d’Argentan.


Enveloppe