CRISCO

Orientations thématiques de l’unité


La thématique 1 Interface syntaxe/sémantique s’inscrit dans la continuité du développement de l’analyse intégrée de la syntaxe et de l’interprétation sur des bases empiriquement motivées au regard de la variation textuelle, typologique et diachronique. Sa visée stratégique est de mettre l’accent pour le contrat à venir sur le travail collaboratif inter-langues entre les membres du laboratoire. Elle définit pour ce faire trois nouvelles opérations, sous les intitulés 1.1 Représentation, Enonciation, Perception et Cognition, 1.2 Agencements syntaxiques et 1.3 Changements et variations. La première opération est traversée par le thème de l’investissement du locuteur dans son message, et concerne les verbes de perception, la modalité, l’aspect, l’anaphore, la structuration énonciative du discours. La deuxième s’intéresse à la structure argumentale des verbes et aux mécanismes concurrents (projections, constructions) proposés pour en rendre compte. La troisième opération concerne l’expertise développée en diachronie, mais recouvre des questions d’ordre synchronique, en particulier la question de la variation. La principale action proposée pour faire avancer le travail collaboratif inter-langues est un ensemble régulier de séminaires internes (un premier séminaire ayant déjà eu lieu en mars 2015), doublé de l’encouragement aux spécialistes de langues différentes d’engager des travaux sur des questions qui les réunissent, incitant la prise de risque et l’émergence de problématiques nouvelles et innovantes. Cela constitue une évolution s’ajoutant aux autres actions qui continuent d’illustrer la position structurante du CRISCO dans le paysage national et européen, les Conférences CRISCO, les colloques et journées d’étude. L’appui à la recherche se manifeste dans les liens avec les spécialistes de littérature et de civilisation des langues concernées, et dans les rapports avec leur laboratoire et la MRSH. L’action structurante se manifeste principalement au niveau national dans le soutien apporté à la Fédération de Recherche Institut de Linguistique Française et au niveau européen dans le maintien de rapports avec des partenaires européens ciblés. Ces actions permettent d’enrichir une activité soutenue de formation par la recherche (Conférence CRISCO, Journée des doctorants, stages, notamment) en ouvrant les nouveaux séminaires internes aux doctorants et aux étudiants de Master, et en réunissant les étudiants des formations de Sciences du Langage à travers les langues. On souhaite encourager les membres à la définition d’actions d’interaction comme partie prenante des travaux collaboratifs inter-langues envisagés.

La thématique 2 Traitement informatisé des données linguistiques s’inscrit dans la continuité de son objectif de développement d’outils d’analyse qui permettent d’illustrer la pertinence de la recherche sur les rapports syntaxe / interprétation. Sous la responsabilité de Richard Renault, il réunit le projet Vova, développé par Catharine Mason ; le projet Anamètre, développé par Éliane Delente et Richard Renault ; le projet Ressources linguistiques pour le finnois ; l’outil de synthèse vocale Kali sur l’anglais, le français et le wolof géré par Michel Morel, qui est également responsable du Dictionnaire Électronique des Synonymes (DES).

La thématique 3 Didactique des langues s’intéresse à la façon dont l’organisation du langage est au cœur de son enseignement et de son apprentissage. Elle définit lors de ce contrat un axe prioritaire d’action collective autour de l’enseignement actionnel de la grammaire. Alors que l’approche actionnelle préconisée depuis plus de dix ans a été intégrée par les discours didactiques, son utilisation sur le terrain est rien moins que manifeste. Le travail collectif se réalise par la production de matériel pour l’enseignement actionnel de la grammaire à différents niveaux et pour différentes langues (français, anglais, espagnol, russe, allemand) ; par l’évaluation de ces matériaux par les membres du groupe, en lien avec les étudiants de Masters, les doctorants et les partenaires du monde de l’enseignement ; par la vérification de son efficacité sur différents terrains ; par la diffusion des démarches dans des publications de recherches-actions structurées, et dans des manuels d’enseignement (prévus initialement pour le russe et l’espagnol). Il s’appuie sur les Conférences CRISCO, les chercheurs invités et le groupe de discussion se réunissant au moins trois fois par année. Il envisage une Journée d’étude et une conférence majeure sur la période. Ce programme contribue à rapprocher les travaux didactiques des membres du laboratoire ; à encourager l’établissement et le partage de bonnes pratiques en promouvant l’adaptation dans les autres langues de matériaux développés pour le français, l’anglais, l’espagnol, le russe, l’allemand. Il actualise l’appui à la recherche à l’interne (rapport avec le département des Sciences de l’Éducation, le Carré International et l’ESPE) et internationalement (en lien avec d’autres laboratoires où la didactique est représentée, ainsi que les partenaires du projet Tempus). L’interaction avec les praticiens en didactique et le monde associatif est assurée par la diffusion des productions sur le site internet du laboratoire, et on se propose de contribuer à la formation des enseignants en exercice via le programme du Rectorat. Les résultats de ces interventions pourront être illustrés auprès du grand public en saisissant les opportunités de diffusion qui se dégageront lors du prochain contrat (Fête de la Science, grande presse).


Enveloppe